La traduction assermentée est un service souvent requis pour les documents officiels devant être présentés à des autorités gouvernementales ou judiciaires. Elle consiste en la traduction certifiée d’un document par un traducteur assermenté. Celui-ci atteste la conformité de la traduction à l’original. Cependant, le coût de ce service varie en fonction de plusieurs facteurs. Cet article vous expliquera le moment opportun pour recourir à une traduction assermentée et à quel tarif.

La traduction ayant une portée juridique et la traduction officielle assermentée

La traduction d’un acte est une traduction pouvant avoir une portée juridique, mais elle n’est pas nécessairement assermentée. Le terme « assermenté » fait référence à la capacité du traducteur à apposer son cachet, à condition qu’il ait prêté serment devant un tribunal. Dans le cas de documents notariés tels que les actes de mariage, de naissance ou de décès, une traduction assermentée sera requise pour toutes les pièces d’état civil demandées. De même, des documents assermentés seront nécessaires dans certains cas de divorce ou de succession. Enfin, il est possible de faire traduire :

A lire en complément : Comment la technologie transforme-t-elle la gestion des ressources humaines en entreprise ?

  • Des testaments
  • Des jugements
  • Des casiers judiciaires 
  • Des comptes rendus d’experts par un traducteur assermenté

Le moment opportun de faire appel à un traducteur assermenté 

Envisagez-vous de faire traduire un document ? Prenez le temps de bien comprendre la nature du document et sa nécessité d’être légalisé. Une administration ou une institution exige-t-elle une traduction certifiée pour valider un droit ? Cela peut être l’obtention d’une équivalence de diplôme ou la reconnaissance d’un permis de conduire dans un pays différent de celui où il a été délivré. Dans ce genre de situation, vous devez faire appel à un traducteur assermenté. 

Pour dissiper les doutes, n’hésitez pas à demander directement au service demandeur si une traduction assermentée est nécessaire. Tout document à caractère légal ne nécessite pas automatiquement une traduction assermentée. D’ailleurs, un traducteur juridique peut fournir un service de qualité équivalente sans certification dans certains cas. Le coût peut potentiellement être inférieur.

A découvrir également : Comment développer une stratégie de communication d'entreprise pour promouvoir votre entreprise et ses produits ?

Le tarif d’une prestation de traduction assermentée 

Le coût d’une traduction assermentée est plus élevé qu’une traduction ordinaire. Elle est reconnue officiellement devant les tribunaux et les autorités administratives. La réalisation d’un tel document engage la responsabilité de son auteur et entraîne des frais supplémentaires. Le prix d’une traduction assermentée dépend du type de document, de sa complexité technique, de la rareté de la langue et d’autres facteurs. Les tarifs sont souvent dégressifs en fonction du nombre de pages à traduire. Ils peuvent également prendre la forme de forfaits, si une étude notariale travaille régulièrement avec la même société de traduction. 

Le coût minimum pour une page de traduction de 250 mots est généralement inférieur à 60 euros pour une langue courante comme l’anglais. Cependant, il peut augmenter considérablement pour une langue rare et complexe. Certaines entreprises facturent à la fois en fonction du nombre de mots traduits et de la rareté de la langue. Les coûts varient de 0,10 à 0,20 € par mot.